16
Mar
12

Federico, en vers et contre tout

En ce moment, c’est le Printemps des Poètes. À cette occasion, Federico a décidé de célébrer la poésie avec vous lecteurs et de vous régaler d’articles profonds écrits en alexandrins.

Sauf que…

Sauf que notre ami lapin n’entend rien à cet art de jongler avec les mots et leurs sonorités. En dehors du groupe Baudelaire-Hugo-Rimbaud-Verlaine que l’éducation lapine a placé dans son cartable d’écolier, notre rongeur n’a que rarement mis ses moustaches dans un recueil de poésie. Cet aveux sonnerait-il le glas de la chronique poésie de Federico ?

Pas de panique amis lecteurs ! Le Printemps des Poètes est là pour apporter la poésie à tous, de façon décomplexée et ludique. Cette année, le thème est « Enfances ». Pouvait-on rêver meilleur prétexte pour que Federico vous parle de poésie à sa façon ?

Ni une ni deux, notre ami lapin braque les projecteurs sur Rue du Monde, maison d’édition jeunesse engagée et colorée. Sa devise est « interroger et imaginer le monde ». Ainsi, les auteurs qui figurent à son catalogue, dont Alain Serres (l’éditeur) et Zaü, créent des livres intelligents et superbement illustrés qui sensibilisent les enfants à leur rôle de citoyen du monde. Cette maison d’édition est toujours sur le qui vive quand il s’agit de défendre le livre et la diversité culturelle. On lui doit notamment quelques slogans malicieux, dont « travailler moins pour lire plus » et « le livre est un aliment indispensable aux enfants. La TVA doit rester à 5,5 %».

Chaque année, Rue du Monde anime le Printemps des Poètes grâce à des anthologies poétiques qui dépoussièrent les cahiers de récitations. Leurs seules couvertures sont une explosion de couleurs. La preuve en images (animées et pétillantes) :

Parmi toutes ces belles choses, Federico voudrait attirer votre attention sur la collection « Les Petits Géants ». Le principe en est simple : chaque ouvrage contient un seul et unique poème, illustré en quelques pages par des illustrateurs prestigieux. Ainsi, ces petits albums carrés permettent d’apporter la poésie – d’ici et d’ailleurs, avec « Les Petits Géants du Monde » – aux petits comme aux grands, en la présentant comme une histoire classique. Une preuve de plus que Rue du Monde est une maison d’édition qui mêle les genres et les auteurs pour offrir un catalogue qui abolit les frontières ! Cerise sur le gâteau, Federico a fabriqué une autre animation pour vous dévoiler cette collection.

Pour finir, précisons qu’Alain Serres et ses auteurs déclarent régulièrement leur amour à leur lectorat. Dans une belle lettre ouverte aux critiques littéraires, l’éditeur rappelle l’importance de l’édition jeunesse et signe un bel hommage à l’imagination et à la créativité.

Publicités

0 Responses to “Federico, en vers et contre tout”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


pause carotte
Pause carotte

%d blogueurs aiment cette page :