11
Sep
11

Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel. Tome 1 : L’Alchimiste

Un roman (jeunesse) de Michael Scott

Imaginez que les différents mythes qui ont accompagné l’histoire de l’humanité soient basés sur des faits et des personnages réels. Imaginez ensuite que ces divinités reviennent au XXIe avec pour but de reprendre leur place à la tête du monde, au détriment de l’espèce humaine.

Maintenant vous savez ce qui s’est passé dans l’esprit fertile de Michael Scott et ce qu’il raconte dans sa saga Les Secrets de l’Immortel Nicolas Flamel. Comme vous l’aurez deviné grâce à votre grande perspicacité, le célèbre alchimiste est au centre de cette histoire. Quand elle débute, il est plusieurs fois centenaire et après des siècles de tranquillité, il se retrouve plongé dans une course contre la montre pour empêcher les anciens dieux, appelés Aînés (parce qu’ils sont vachement vieux), de détruire tout ce qui bouge. Il va entraîner avec lui les jumeaux Josh et Sophie qui n’étaient pas vraiment là par hasard.

L’histoire est plutôt bien ficelée (recycler la mythologie peut être risqué quand on ne sait pas s’y prendre), les personnages ambigus juste ce qu’il faut pour être intéressants et l’écriture, si elle n’est pas épatante, sait se faire discrète au profit de l’intrigue.

Pourtant Federico ne lira pas les autres tomes de cette saga. Malgré ses qualités, ce premier opus n’a pas piqué sa curiosité, probablement parce qu’il est trop bavard. L’intrigue est concentrée sur deux jours et, comme Josh et Sophie, le lecteur bascule dans un univers où tout semble imaginable. Pourtant Federico a eu le sentiment que le livre ne laissait pas assez de place à cet infini de possibilités en nous livrant trop de réponses tout de suite. Ainsi, avec autant de détails sur les différents mythes présents, la curiosité de Federico était rassasiée avant même d’être suscitée. Notre ami lapin a donc frôlé l’indigestion et il lui a semblé que les deux journées passées en compagnie de Nicolas Flamel avaient duré des semaines. Le livre paie donc ce trop plein d’informations par une note moyenne au Cac Carottes. Heureusement, cela ne devrait pas avoir une trop grande influence sur les marchés mondiaux.

Dans le même esprit univers parallèle, Federico a préféré Eugénia et la bouche de la vérité (pour le coup c’était même carrément l’inverse) chroniqué ici, et Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires, pas chroniqué mais franchement génial.

Les Secrets de l’Immortel Nicolas Flamel, tome 1 : L’Alchimiste, Michael Scott, Pocket Jeunesse, juin 2008, 360 p., 19 €

Publicités

0 Responses to “Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel. Tome 1 : L’Alchimiste”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


pause carotte
Pause carotte

%d blogueurs aiment cette page :