07
Août
11

L’île au trésor

Un roman de Robert Louis Stevenson (1883)

Comme vous le savez probablement, lapins et marins ne faisaient pas très bon ménage dans les temps jadis. Sous prétexte que les premiers auraient entraîné le naufrage de navires en rongeant les cordages de chanvre, les seconds les ont bannis de leur vocabulaire. Pour évoquer les semblables de Federico, on parlait alors de « pollop », de « l’animal aux longues oreilles », « du cousin du lièvre » voire de la « langoustine des prés »1.

Pas rancunier, Federico a quand même plongé ses moustaches dans un classique de la littérature d’aventure : L’île au trésor.

Notre ami lapin avait déjà vaguement entendu parlé du mythique Long John Silver, mais par bonheur il n’en savait pas plus sur ses aventures. Il a donc pu profiter de chaque page tournée et savourer les surprises du récit. Pour vous offrir ce même plaisir, Federico vous épargne le résumé (que vous trouverez très facilement au besoin). Notre rongeur a parfois du mal à comprendre pourquoi un livre lui a plu. Ici, la recette est simple : un jeune narrateur sympathique et un peu tête brûlée, des personnages ambivalents et moult retournements de situation. Le tout narré avec simplicité et précision. Nous épargnant les longues descriptions, Stevenson se concentre sur l’action et sur les motivations (souvent troubles) des héros. Parmi ces derniers, le fameux Long John Silver, magnifique gentilhomme de fortune est le digne représentant de l’univers à la fois sombre et flamboyant de la piraterie. Celle-ci et, plus globalement, le monde si particulier des marins (il faut être bien particulier pour ne pas aimer les lapins) est décrit à travers le regard fasciné du jeune narrateur, Jim Hawkins. Comme lui, Federico est parti à l’aventure sans savoir ce qui l’attendait et il n’a pas été déçu du voyage.

Ce seront donc 3 carottes pour ce roman à lire de 10 à 110 ans dans l’une des multiples éditions qui existent.

1. « Les superstitions des marins », Wikipédia.

Publicités

4 Responses to “L’île au trésor”


  1. 1 Lechatquidanse
    8 août 2011 à 8 h 50 mi

    « attaquer un galion à l’aide de lapins est interdit » (dans l’univers de la famille Pirate)
    LOL merci pour ce petit article amusant ^^


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


pause carotte
Pause carotte

%d blogueurs aiment cette page :