15
Mai
10

Alim le tanneur

Alim est un hors-caste. Il vit seul avec sa fille, Bull, et son beau-père dans une pauvre cahute en marge de la ville, la majestueuse Brahmalem.

L’univers fantasy – sans dragons ni guerrières plantureuses – est le théâtre des déchirements religieux entre les civilisations. L’ordre religieux dévoué au culte du prophète Jésameth régit la vie de son peuple et part en croisade soumettre les païens – blancs, blonds et barbus… – sacrifiés lors des grandes célébrations, joyeuses et sanglantes. Victime de la répression envers les hors-castes, Alim et Bull échapperont de peu à la mort et seront voués à l’exil. Mais où qu’ils aillent, la folie expansionniste du culte Jésaméthien les rattraperont, même au bout du monde.

L’histoire est dessinée en toute simplicité et avec une douce précision pastel, tel un poème mélancolique sans prétentions qui nous conte la triste épopée d’Alim, simple tanneur. Une bonne bande dessinée divertissante qui parvient à se démarquer parmi les autres standards du genre.

Alim le tanneur, Wilfrid Lupano et Virginie Augustin, Delcourt, 2006, 4 tomes

Publicités

0 Responses to “Alim le tanneur”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


pause carotte
Pause carotte

%d blogueurs aiment cette page :